LES FONDUS DECHAINES - Retour à l'accueil
Liens
Les semaines thématique des fondus déchaînés l'association LES FONDUS DECHAINES Liens des sites des amis de www.lesfondus.org Courrier électronique
REGARD D'AUTEURS - © Bernard Floch
Bernard Floch
REGARDS D’AUTEURS
CINÉMA ENGAGÉ •5 e édition • Portraits • Novembre 2006
Petit théâtre de la Passerelle entrée gratuite
Jeudi 2
à 20 h 00
Rembrandt fecit 1669 de J. Stelling
Débat animé par Sylvain Corlu
Club 6 entrée 4,50 €
du 8 au 14 La vie comme elle va de Jean-Henri Meunier
  Grizzly man de Werner Hertzog
  Un rêve tchèque de Vit Klusak
Jeudi 9
à 20 h 15
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés
de Sophie Bruneau et Marc-Antoine Roudil
Débat animé par l’association «Mots pour maux»
Médiathèque Victor Hugo, Ploufragan entrée gratuite
Jeudi 16
à 20 h 00
9 m2 pour deux de J. Césarini et J. Glasberg
En présence de J. Césarini, d’une personne ayant connu l’univers carcéral, et d’un visiteur de prison.
Jeudi 23
à 20 h 00
Tentatives de se décrire de Boris Lehman
Présence du réalisateur.
Rembrandt fecit 1669 - Jos Stelling - © E.D. Distribution
© E.D. Distribution
Haut de la page
Rembrandt fecit 1669
Biographie, Drame de Jos Stelling - 1977 - Pays Bas - 1h 47min.
Avec Frans Stelling, Ton de Koff, Haneke Van de Veld

Rembrandt fecit 1669 raconte la vie du maître légendaire Rembrandt van Rijn (1606-1669), à partir de son arrivée à Amsterdam en tant que peintre reconnu. On y découvre les démêlés amoureux et les difficultés financières d'un homme tourmenté.
Petit théâtre de la Passerelle entrée gratuite
Jeudi 2 novembre à 20 h 00  
Débat animé par Sylvain Corlu, du centre culturel du Colombier.
La vie comme elle va
Documentaire de Jean-Henri Meunier - 2004 - France

Un chef de gare surréaliste, un poète de la mécanique, un retraité "à la coule", une centenaire à l'humeur chantante, un paysan voyageur, un gyrocoptère qui fait du sur-place, un coq qui passe à la casserole... La Vie comme elle va prend les choses comme elles viennent et les gens comme ils sont.
Loin du cynisme de la ville, le film révèle la réalité décalée d'un petit village de la campagne aveyronnaise : un bouquet champêtre d'humanité dont les héros sont reliés par un même désir, celui de vivre à Najac, proches de la nature, et y vivre bien, libres.
Club 6 entrée 4,50 €
Jeudi 9 à 14 h 00, Vendredi 10 à 18 h 00, Samedi 11 à 16 h 15 et 20 h 00,
Dimanche 12 à 18 h 00, Lundi 13 à 14 h 00, Mardi 14 à 20 h 3
0
Haut de la page
Grizzly man
Documentaire de Werner Hertzog - 2005 - USA

Un documentaire dressant le portrait de Tim Treadwell, un écologiste controversé et charismatique, et de sa compagne Amie Huguenard, qui trouvèrent tous deux la mort, mutilés par des ours dont ils assuraient la protection.
Club 6 entrée 4,50 €
Mercredi 8 à 14 h 00, Vendredi 10 à 20 h 30,
Samedi 11 à 14 h 00, Dimanche 12 à 10 h 30 et 20 h 30
Haut de la page
Un rêve tchèque
Documentaire, comédie de Vit Klusak - 2004 - Tchèque

Le récit d'une vaste supercherie, imaginée par deux étudiants en cinéma dans le cadre de leur film de fin d'études. Ceux-ci ont mis en oeuvre une gigantesque campagne publicitaire (tracts, messages à la radio et à la télévision, etc.) afin d'annoncer l'ouverture d'un grand supermarché appelé Czech dream. Alléchées par cette promotion, des milliers de personnes ont accouru le jour de l'ouverture de ce nouveau temple de la consommation. Quelle ne fut pas leur surprise de découvrir qu'en fait, ce magasin n'existait pas...
Club 6 entrée 4,50 €
Mercredi 8 à 20 h 30, Vendredi 10 à 14 h 00, Samedi 11 à 22 h 20,
Dimanche12 à 15 h 30, Lundi 13 à 20 h 00, Mardi 14 à 14 h 00
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés - Sophie Bruneau et Marc-Antoine Roudil - © Bodega Films
© Bodega Films
Haut de la page
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés
Documentaire de Sophie Bruneau et Marc-Antoine Roudil
2005 - France - 1h 20min.

Chaque semaine, dans trois hôpitaux publics de la région parisienne, une psychologue et deux médecins reçoivent des hommes et des femmes malades de leur travail. Ouvrière à la chaîne, directeur d'agence, aide-soignante, gérante de magasin...
Tour à tour, quatre personnes racontent leur souffrance au travail dans le cadre d'un entretien unique. Les trois professionnels spécialisés écoutent et établissent peu à peu la relation entre la souffrance individuelle du patient et les nouvelles formes d'organisation du travail.
A travers l'intimité, l'intensité et la vérité de tous ces drames ordinaires pris sur le vif, le film témoigne de la banalisation du mal dans le monde du travail. Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés est un huis clos cinématographique où prend corps et sens une réalité invisible et silencieuse : la souffrance au travail.

Marc-Antoine Roudil et Sophie Bruneau, spécialisés dans les documentaires co-signent en 1993, le court-métrage Pêcheurs à Cheval qui remporte plusieurs prix, dont celui du meilleur film documentaire au Festival International du film documentaire de Bilbao, en 1999, Pardevant notaire, un documentaire se penchant sur quatre situations notariales en Auvergne. En 2002, Marc-Antoine Roudil et Sophie Bruneau réalisent Arbres, un documentaire s'intéressant cette fois-ci à l'histoire des arbres, ses grandes différences et ses petites similitudes avec l'homme.
Club 6 entrée 4,50 €
Jeudi 9 novembre à 20 h 15
Débat animé par l’association «Mots pour maux» en présence d’un médecin du travail, d’un psychologue, d’un juge prud’homal.
Haut de la page
9 m2 pour deux
Fiction-documentaire de Joseph Césarini et Jimmy Glasberg - 2005 - France

9 m², c'est la superficie d'une cellule que partagent deux détenus le temps de leur incarcération en maison d'arrêt.
Tour à tour interprètes et filmeurs, dix d'entre eux vont mettre en scène leur vie quotidienne en une série de moments forts : amitié, indifférence, confrontation, solitude... Autant de fragments de la réalité carcérale.
Médiathèque Victor Hugo, Ploufragan entrée gratuite
Jeudi 16 novembre à 20 h 00
En présence de Joseph Césarini, d’une personne ayant connu l’univers carcéral, et d’un visiteur de prison.
Réservation conseillée : Mediathèque de Ploufragan : 02 96 78 89 20 (seulement 70 places)
Tentatives de se décrire - Boris Lehman
Haut de la page
Tentatives de se décrire
Documentaire de Boris Lehman, cinéaste belge.
coproduction: belgo-franco-canadienne - Durée: 165 minutes
Faire le tour de soi
inlassablement
impossible évidemment
mais que faire d'autre

Je reviens sur moi-même
comme dans un rêve nostalgique
filmer chaque fois ce qui n'est déjà plus
ce qui est mort en moi
le passé déjà
et l'ombre de moi-même

Je filme encore
pour dire que je filme
non tant ce que j'ai oublié de filmer
mais ce qui n'était pas encore
Tentatives de se décrire serait un film sur la représentation. Comment on peut, par le truchement du cinéma, se décrire et décrire l'autre.La caméra comme miroir et comme troisième œil. Au départ, un film épistolaire, une enquête et un voyage conçu comme un collage, entre documentaire et fiction. A l'arrivée un portrait de Boris Lehman entre 1989 et 1995, suite II de BABEL.

B Leiman Le plus audacieux et le plus prolifique des cinéastes de Belgique. Près de septante films, réalisés en super 8 et en 16 mm, tous produits et souvent interprétés par lui-même: courts, longs, documentaires, expérimentaux. Toujours hors industrie, et hors standard. Un cinéma de résistance en quelque sorte, libre, moderne et proche de la vie.
Médiathèque Victor Hugo, Ploufragan entrée gratuite
Jeudi 23 novembre à 20 h 00
Présence du réalisateur.
Réservation conseillée : Mediathèque de Ploufragan : 02 96 78 89 20 (seulement 70 places)
Sommaire des pages SEMAINES THEMATIQUES archivées